Catégories
Guide

Paris capitale des luminaires design

Les luminaires design descendent d’inventions incroyables. Avant qu’Edison et Swan n’inventent presque au même moment la lampe à incandescence, au moins 22 inventeurs avaient déjà conçu un produit similaire. Si les lampes d’Edison et Swan se sont démarquées, c’est parce qu’elles étaient adaptées à la production de masse et donc commercialement viables. Plutôt que de se faire concurrence, Edison et Swan ont choisi de s’associer et ont créé la Edison and Swan Electric Light Company en 1883. Les premières lampes étaient très fonctionnelles. Leur design était assez basique le temps que la société ne s’accoutume à ce nouveau mode de vie sans bougie. Mais il n’a pas fallut attendre longtemps pour que l’on expérimente avec des designs plus créatifs.

L’Art nouveau invente les luminaires design

Règle de base en histoire de l’art et du design : les mouvements naissent le plus souvent en réaction aux mouvements précédents, si bien que la fumée de l’ère industrielle à peine dissipée, le public a cherché à s’émanciper de l’industrie de masse et du design victorien. En Angleterre, ce désir d’autre chose a pris la forme du mouvement Arts & Crafts, mené par William Morris, alliant artisanat et éléments naturels.

À la même époque, un mouvement similaire vit le jour, toujours inspiré de la nature mais toutefois moins « rigide ». Tiges de fleurs, lignes courbes et formes asymétriques, on lui donna différents noms un peu partout. En Allemagne, on l’appelle Jugendstil, en Italie, le Stile Liberty et en Grande-Bretagne le « style décoratif ». Mais c’est le nom français que l’on retiendra : l’Art nouveau. Parmi les grandes innovations de la période, on peut citer le nouvel alliage de l’usine Osiris en Allemagne, idéal pour le moulage de formes organiques, et les très célèbres conceptions en verre signées Louis Comfort Tiffany.

Ces inventions permettent au luminaire d’accéder au rang d’objet d’intérêt dont l’aspect est capable d’évoluer en suivant les tendances de l’architecture, des arts décoratifs puis du design. Comme toujours dans ces domaines, les modes et le goût sont rythmés par des réactions et des contre-réactions, alternant des périodes aux réalisations fastes et exubérantes avec des périodes aux créations plus discrètes ou assagies, ce qui rend parfois difficile l’exposé d’une vue d’ensemble.

De nos jours vous trouverez des luminaires design sur internet.
Pourtant, il n’est pas impossible de caractériser l’évolution de la création de luminaires depuis la fin du XIXème siècle. En effet, à cette période, une grande variété de luminaires est créée grâce à la multiplication des matériaux, des techniques de production et du nombre de dessinateurs industriels, même si leur coût reste très élevé. On voit progressivement apparaître dans ce domaine les prémisses du « design », c’est-à-dire la conception et la réalisation d’un produit à la croisée de l’art et de l’innovation technique, explorant les nouveaux apports de la technologie tout en prêtant attention aux différentes problématiques quotidiennes sociales, économiques, humaines et aussi environnementales.
C’est véritablement pendant l’entre-deux-guerres, grâce à l’industrialisation, que la production de lampes prend une nouvelle dimension avec l’apparition de systèmes plus universels et compatibles avec une production sérielle. Les expérimentations esthétiques se multiplient de façon significative à la fin de la Seconde Guerre Mondiale, élargissant drastiquement la liberté de création des designers, peu soumis aux questions d’ergonomie en matière de luminaires.

Vous êtes invité à en découvrir plus dans les guides de luminairedesign.shop

Comment choisir son éclairage de cuisine à Paris ?

N’oubliez pas d’éclairer spécifiquement les zones clés de votre cuisine : plan de cuisson, zone de lavage ou plan de travail doivent être parfaitement éclairés, c’est essentiel pour le confort visuel et la sécurité. Optez pour des éclairages localisés fonctionnels, forts et précis dirigés sur l’évier, le plan de cuisson, le plan de travail, les rangements, voire la hotte. Leur présence permet d’éclairer les trois activités principales en cuisine : préparer, laver, cuire. Au niveau du plan de travail, privilégiez une lumière homogène sous les meubles hauts pour éviter de dénaturer la couleur des aliments. Plusieurs solutions sont envisageables : des bandeaux lumineux, des spots LED extra-plats ou des réglettes LED pour une lumière franche. L’éclairage localisé s’invite également sous les meubles, sous forme de LED. On ouvre une porte ou un tiroir et ils s’allument automatiquement ! Ils bénéficient d’un usage ultra pratique dans de grandes armoires ou de profonds tiroirs. Au-dessus des meubles hauts, vous pouvez disposer des spots sur tiges qui éclairent leurs façades et soulignent le mobilier. Jouer sur plusieurs niveaux de lumière avec des spots extraplats valorisera le contenu des meubles. Si vous avez des vitrines, laissez-vous tenter par une lumière ponctuelle pour créer l’ambiance.